ART BRUT / OUTSIDER ART / ART SINGULIER

dimanche 16 octobre 2022 14:00
www.drouot.com www.drouot.com Paris
Informations sur la vente

Lors de cette vacation, 478 lots provenant de la Collection « Didier SIMON », initiée il y a une vingtaine d’années, seront dispersés.


Les artistes, en majorité Français et Anglo-Saxons, autodidactes, sont issus de l’Art Brut, encore appelé Outsider Art ou Art Singulier.

Des dessins et peintures sur papier, toile ou panneau de bois, sur des magazines ou journaux récupérés, mais aussi quelques sculptures hétéroclites: des œuvres personnelles et expressives dont les prix oscillent entre 20 et 1500 euros.


Les propositions plastiques de J.P. MUSLIN, G. FINK, P. YOUNG, Dan CASADO, R. PHILIPPOT, M. SESOW sont particulièrement bien représentées.



Jean-Paul MUSLIN (1948-2019) :

Né à Paris en 1948, après des études à l’ENSBA Paris et à l’UER scénographie de Censier, Jean-Paul Muslin déroule une carrière qui embrasse arts plastiques et métiers du spectacle (multiples expositions et télévision, théâtre, notamment Théâtre de l’œuvre, TNC avec Jérôme Savary).

Son parcours est interrompu durant 10 ans par une maladie des yeux qui le laissera malvoyant. C’est 2012 et en malvoyant qu’il reprend le travail.

Les expositions s’enchaînent, en France comme à l’étranger, dont Lyon (BHN 6), Québec (toujours avec la BHN, galerie des Nanas)), Troyes (L’Arrivage), Paris (Expositions personnelles/Galerie Poésie des Arts), Montpellier (galerie Artcompulsion), Lille (Foire internationale Art Up avec Artcompulsion), Mannheim (Galerie Böhner de Mannheim), Berlin (Berliner Liste/galerie Böhner), Anvers (Foire Internationale/ galerie Böhner), Arlon/Luxembourg (Expositions personnelle et collective avec Galerie La Louve de Guy Denis, écrivain, galeriste, collectionneur), Barbizon (Galerie Alfart), Forbach (Têt’ de l’Art).


Purvis YOUNG (1943-2010) :

Né dans le quartier pauvre de Liberty City à Miami. Au début des années 1960, il passe trois ans en prison pour vol à main armé. C’est là qu’il commence à dessiner avec passion et à se documenter sur l’art. Après sa libération, il continue à produire des milliers de dessins, qu’il accumule dans des caddies ou qu’il colle dans de vieux magazines et des livres trouvés. Il utilise comme support des morceaux de bois, des bouteilles, tout ce qui lui tombe sous la main. Il représente des buildings, des animaux (en particulier des chevaux), des bateaux, des gens dans la rue, ou des visages d’anges. Il ajoute parfois un message poétique sur ses peintures. En dépit d’un certain succès, il continue à vivre dans la pauvreté, se confondant dans le « paysage » des rues désertes d’Overtown. Son art – tout autant que sa technique – sont difficiles à classer : calligraphie, collage, graffiti.


Gus FINK (GUD FINKLESTEIN) :

Né dans les montagnes de Pennsylvanie, dessinant dès son plus jeune âge un monde de personnages imaginaires. Fasciné par les bandes dessinées, les films et vidéos ainsi que par les jouets, il ouvre à l’âge de 20 ans son propre magasin de « Monstre étrange » et vend tout ce qu’il aime. Ce fut aussi pour lui le moyen de vendre ses propres créations et de les tester auprès de sa clientèle. À l'âge de 22 ans il se fait connaître au travers de galeries d’art et sur Internet. Enorme travail, mais les premiers résultats sont là ; invités dans les salons et galeries aux Etats-Unis et à l'étranger, Gus Fink se fait un nom dans le marché de l’outsider art.


Dan CASADO :

Né en 1956, grandit dans la ville balnéaire de Mar del Plata en Argentine. Il suit une formation en graphisme dans une école d’art au sein de laquelle il rencontre l'artiste Julia Sisi. L’enseignement classique paraît trop réducteur aux deux jeunes artistes, qui, ensemble, abandonnent leurs études à la recherche d’un langage artistique propre, détaché de toute influence esthétique ou théorique. Ils s’adonnent à la peinture de façon instinctive et autodidacte. En 1981, fuyant le régime militaire dictatorial de leur pays, ils s’installent à Barcelone où ils deviennent brocanteurs pendant plusieurs années. Dan recycle des chutes de bois de meubles restaurés pour en faire des sculptures. Il se passionne pour la récupération d’objets et expérimente plusieurs techniques.

Pour Dan, créer est une façon de "reconstruire le monde". Le recyclage des papiers journaux prend une portée artistique et écologique. En donnant une seconde vie aux matériaux rejetés et en les transformant en œuvres d’art, Dan questionne le regard de l’homme sur la matière


Matt SESOW :

Né en 1966 à Omaha, Nebraska. A l’âge de 8 ans un accident d’avion changera le cours de sa vie. Il perd un bras, heureusement regreffé par les médecins mais restera amputé de sa main droite. Il participera cependant aux Jeux Olympiques handicapées de l'équipe de Etats-Unis. En 1985 Il obtient une bourse d’étude et obtiendra en 1988 un diplôme en informatique C’est à cette époque qu’il commence à dessiner en autodidacte. En 1993: la peinture l’occupe de plus en plus le week-end et le soir; des œuvres inspirées par son traumatisme dans l'enfance. En 1995 Matt SESOW continue à peindre et vend 14 tableaux dans un après-midi dans les rues de Georgetown.


Renaud PHILIPPOT :

Né à Montpellier en 1970, réside et travaille à VANNES (Morbihan) Sa peinture est naïve, expressive et colorée. Elle met en situation des symboles, des masques et visages ce qui inscrit son œuvre dans un monde nouveau et moderne, figuration libre et graffitis, et ses œuvres participent à la conception d’environnements de vie, au design contemporain, où règnent la couleur

Ses œuvres sont dans les collections publiques du Musée Art Naïf et arts singuliers de LAVAL. Musée des arts spontanés et naïfs, Bruxelles. Amis du musée Fabre, Montpellier. Artothèque du musée de Brest. Artothèque d'Hennebont.


Conditions de vente

La vente volontaire sera faite expressément au comptant en Euros.

Les acquéreurs paieront en sus de l’adjudication pour les objets et par lot 25 % T.T.C. (23,70 % H.T. + T.V.A. 5,5 % pour les livres et 20,84 % H.T. + T.V.A. 20 % pour tous les autres lots).

+ 1,5 % HT de commission sur les lots adjugés en ligne

Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire.


En cas de double enchère reconnue effective par la Société de Vente aux enchères, son opérateur ou le Commissaire-Priseur judiciaire, l’objet sera remis en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à cette deuxième mise en adjudication.

L’ordre du catalogue sera suivi. Les dimensions et le nombre des pièces indiquées sont données à titre indicatif.

Tous les objets modernes ou anciens sont vendus sous garantie de la Société de Vente aux enchères ou du Commissaire-Priseur judiciaire et, s’il y a lieu, de l’expert qui l’assiste, suivant les désignations portées au catalogue et compte tenu des rectifications annoncées au moment de la présentation du lot et portées sur le procès-verbal de la vente. Une exposition préalable permettant aux acquéreurs de se rendre compte de l’état des biens mis en vente, il ne sera admis aucune réclamation une fois l’adjudication prononcée, notamment pour les restaurations d’usage, les petits accidents, les taches ou déchirures, l’état sous la dorure, les peintures ou les laques. Les conditions d’état des tableaux sont disponibles en français et en anglais auprès de l’expert.

La responsabilité de l'opérateur de la maison de vente et des commissaires-priseurs, et le cas échéant des experts, se prescrit par 5 ans à compter de l'adjudication ou de la prisée.


En cas de paiement par chèque par l’adjudicataire, le transfert de propriété de l’objet n’aura lieu qu’après encaissement du chèque.

Le magasinage n’engage pas la responsabilité du Commissaire-Priseur à quelque titre que ce soit, l’objet étant considéré sous la garantie exclusive de l’adjudicataire, dès le moment de l’adjudication. En cas de paiement par chèque non certifié, la délivrance des objets pourra être différée jusqu’à l’encaissement de celui-ci.

Paiement par Carte accepté. En cas de règlement par Carte de crédit étrangère, les frais de 1,5 % seront imputés en sus des frais légaux et 2,9 % pour les Cartes American Express.

Les paiements en espèce ne peuvent excéder 1000 euros, frais de vente compris.