Les manifestes d’Elgar

Publié par la Gazette Drouot

LES MANIFESTES D’ELGAR

Passionné par son métier, les arts, la littérature et les autres, Frank Elgar était un travailleur acharné. S’il a collaboré à plusieurs revues, il a aussi publié un certain nombre d’ouvrages qui sont autant de références. Ses recherches sur le cubisme – un mouvement qui avait toute sa sympathie – représenté ici par le manuscrit d’un essai, daté du 13 novembre 1969, écrit d’une plume alerte sur un cahier d’écolier de 103 pages, et estimé entre 500 et 800 €. Le texte ne semble pas avoir été publié en l’état mais plutôt avoir servi à différents essais sur le mouvement, à la différence de son Étude de l’œuvre de Pablo Picasso, parue chez Hazan en 1955. En gage de remerciement pour cette réflexion, le maître croquera le critique une loupe à la main. Et sur la première page, il est précisé : « Cet exemplaire a été imprimé spécialement pour Frank Elgar. » 6 000/8 000 € sont demandés pour cette pièce unique. Dans une édition particulière de la Résurrection de l’oiseau (Maeght, 1958), où son texte accompagne les lithographies de Georges Braque, une aquarelle signée de l’artiste s’est glissée (3 000/5 000 €) et cet envoi : « Pour Frank Elgar, cet oiseau messager de mes compliments. » Le critique y adresse un véritable hommage au peintre et, dans une seconde partie, dresse l’historique de l’oiseau – thème récurrent dans l’œuvre de Braque à partir de 1949 – en tant que symbole culturel. Sur d’autres livres, on retrouve des dédicaces de Paul Éluard accompagnées de sa magnifique signature en croix (400/600 € pour Voir), René Char… Des fidèles entre les fidèles. C’est toute une époque qui défile ainsi et prend encore la forme de cartes de vœux et d’échanges épistolaires. La soif d’ouverture des critiques du XXe siècle touchait à l’universalité. La dernière des passions, et non des moindres, de celui-ci, l’a mené vers les cultures archéologiques et primitives. Là encore, l’homme se faisait précurseur et rejoignait Paul Éluard et Pablo Picasso. Derrière son bureau de travail, sous la nature morte de Fernand Léger, une antilope bambara veillait. Peut-être cherchait-il dans ses objets d’ailleurs à comprendre ce que les artistes du XXe siècle avaient trouvé…
 
Frank Elgar (1899-1978), Résurrection de l’oiseau, Maeght Éditeur Paris, 1958
Illustrations de Georges Braque (1882-1963), exemplaire spécialement imprimé sur Rives pour Frank Elgar avec envoi et aquarelle de Braque. 
Estimation : 3 000/5 000 €