ART POSTAL / MAIL ART

dimanche 11 avril 2021 14:00
www.drouotonline.com
Informations sur la vente


Expert de la vente :

Jean-Richard MATTES 06 75 77 14 87



L’enveloppe unique, décorée et postée émerge aux XIX et XXème siècles : les peintres (Futuristes italiens dès 1910, Dadaïstes et Surréalistes), les poètes tels Mallarmé ou Apollinaire, les soldats et marins y ont recours pour singulariser leurs courriers. Dans les années 50, le groupe Fluxus et les Nouveaux Réalistes utilisent ce procédé afin de contourner les circuits traditionnels de l’art. En 1962, Ray Johnson fonde l’école de ce courant artistique à New York, la NY school of correspondance. Dans les années 70, le réseau de diffusion s’est considérablement développé aussi bien en Europe qu’aux USA. A Paris, le Musée de la Poste organise la première exposition dédiée à cette forme d’art en 1989, avec des enveloppes signées Ben, Alechinsky, Tinguely. Par ailleurs, il est amusant de préciser que malgré l’automatisation des services de la Poste, un circuit de tri et d’oblitération manuels sont maintenus afin de préserver l’existence et la diversité de ces œuvres hors normes.

Lors de cette vacation, de nombreuses enveloppes peintes d’Alain Arnéodo ainsi que celles de Claudine GOUX, Michel Julliard, Alain Pauzié, Nicole Pessin ou Mariette seront proposées aux collectionneurs parmi d’autres enveloppes ou cartes, au jeu tout aussi surprenant de formes, matériaux et couleurs alliés au cachet de la Poste.

Au total 300 enveloppes estimées 10 à 100 euros.


Conditions de ventes


La vente volontaire sera faite expressément au comptant en Euros.


Les acquéreurs paieront en sus de l’adjudication pour les objets et par lot 25 % T.T.C. (20,84 % H.T. + T.V.A. 20 % ).


Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire.


En cas de double enchère reconnue effective par la Société de Vente aux enchères, son opérateur ou le Commissaire-Priseur judiciaire, l’objet sera remis en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à cette deuxième mise en adjudication. La responsabilité de l'opérateur de la maison de vente et des commissaires-priseurs, et le cas échéant des experts, se prescrit par 5 ans à compter de l'adjudication ou de la prisée.