[Louvre - Seconde Guerre Mondiale]. Journal... - Lot 19 - Tessier & Sarrou et Associés

Lot 19
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
[Louvre - Seconde Guerre Mondiale]. Journal... - Lot 19 - Tessier & Sarrou et Associés
[Louvre - Seconde Guerre Mondiale].
Journal de Montal. 27 avril 1943 - 30 mai 1944. Environ 285 pp. in-4 avec petits addenda. Encre bleue, turquoise, verte ou noire sur papier à petits carreaux. Reliure demie-toile à coins. Usures à la reliure et quelques petites déchirures ou décolorations à certains feuillets (p. 210). Cahiers désaxés.
Passionnant journal relatant le quotidien du château de Montal, dans le Lot, durant les années où il accueillit une partie des collections du Louvre, lors de la Seconde Guerre Mondiale.
Carnet de bord, écrit à plusieurs mains, retraçant la vie au château de Montal, en lien avec les châteaux de Vayrac et Bétaille, tous trois dépositaires des collections du Louvre, entre 1943 et 1944. Ces dépôts étaient loués par les Monuments nationaux (Montal était loué à M. et Mme de Billy, les usufruitiers, à cette époque).
C'est à l'occasion du plan de sauvetage du Louvre que la Joconde fut déplacée plusieurs fois en France (Chambord, Montauban, etc.) pour finalement être conservée, au printemps 1943, dans le Haut-Quercy (Lot), au château de Montal. Elle restera pendant presque de deux ans, comme le confirme ces écrits.
Témoignage historique relatif aux collections d'Art du Louvre pendant la guerre.
Ce manuscrit, en partie écrit sous la dictée de René Huyghe, consigne les détails de la vie à Montal: innombrables appels entrant et sortant, échangés avec les employés, directeurs, artisans, fournisseurs, etc., installations d'infrastructures (paratonnerre, extincteurs, matériel à incendie, citernes, motopompes, gouttières), transports d'essence, livraisons de charbon, location d'appartements de fonction, recrutement de gardiens, visites des l'inspecteurs et des l'architectes des monuments historiques ou nationaux, etc.
1943
- 12 mai: «Coup de téléphone de Paris. M. Billet demande si M. Huyghe a souvenir d'un «désastre maritime» d'Isabey qui aurait été présenté au Louvre. M. Huyghe ne s'en souvient pas. M. Huyg
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue