Maurice UTRILLO (1883-1955)

Lot 14
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 25 000EUR
Maurice UTRILLO (1883-1955)
Le jardin à Picpus
Huile sur toile
Signée en bas à droite 64,5 x 80 cm
Provenance: Par descendance à l'actuel propriétaire, référencé dans l'inventaire Pierre Levasseur sous le n° 45.
Bibliographie: Paul Pétridès, Catalogue Raisonné, 1974, Tome V, reproduit sous le n° 2624 p. 190.
Datation:
Daté «circa 1918» par Paul Pétridès dans le Tome V du Catalogue Raisonné paru en 1974.
Daté «circa 1920» par l'Association Maurice Utrillo.
Un certificat de l'Association Maurice Utrillo pourra être remis à la demande et à la charge de l'acquéreur.

Maurice UTRILLO (1883-1955)
Le jardin à Picpus
Oil on canvas
Signed lower right 64,5 x 80 cm
Provenance: By descent to the current owner, referenced #45 in the Pierre Levasseur inventory.
Literature: Paul Pétridès, Catalogue Raisonné, 1974, Volume V, reproduced under #2624 on p. 190.
Datation:
Dated «circa 1918» by Paul Pétridès in Volume V of the Catalogue Raisonné, published in 1974.
Dated «circa 1920» by Association Maurice Utrillo.
A certificate from Association Maurice Utrillo can be issued to the buyer upon request and at their expense.

モーリス・ユトリロ(1883−1955)
《ピクピュスの庭》
カンバスに油彩
画面右下にサイン
サイズ:64,5 X 80 cm
価格評価:20,000/30,000ユーロ
来歴:後裔より現在の所有者へ、ピエール・ルヴァッ
サー財産目録 n°45に明記される。
参考文献:
ポール・ペトリデス、カタログレゾネ、第5巻、p.190,
n°2624(1974年)に掲載。 推定年代: ポール・ペ
トリデスによるカタログレゾネ、第5巻(1974年刊
行)に《1918年頃》と記される。
モーリス・ユトリロ協会により年代は《1920年頃》
と推定される。
*落札者の要望と費用負担により、モーリス・ユトリ
ロ協会の証明書が交付される。

Le premier internement d'Utrillo à l'asile de la rue Picpus eut lieu le 8 juillet 1919 et dura un peu plus de deux mois.
L'artiste fut libéré sans être guéri, tout juste note-t-on une amélioration de son état (source Docteur Béliard).
Ce répit fut de courte durée, Utter ramena Utrillo à l'asile de la rue de Picpus le 12 octobre de la même année. Au bout de six mois, Utrillo s'en évadait, ce qui suscita une enquête et ce commentaire de l'Administration: Monsieur le Préfet de Police, j'ai l'honneur de vous faire connaitre les circonstances de l'évasion de M. Utrillo Maurice. C'est avec la complicité probable d'un gardien, aujourd'hui congédié, qu'il est sorti de son quartier, dont la porte avait été laissée ouverte; il a franchi une clôture intérieure; il a amoncelé contre le mur au fond du parc des chaises et des châssis, il a réussi à se hisser sur le mur; et, pour descendre dans la rue, il a pu s'aider d'un bec de gaz, qui se trouve à cet endroit. Après sept jours d'absence, ce malade est allé demander à son beau-père de le raccompagner à notre établissement, où il est rentré de son plein gré, hier soir, 2 avril.

Picpus:
Ce que Suzanne Valadon appelle «Picpus», comme les Parisiens au début du vingtième siècle, désigne une institution créée sous la Révolution française, à mi-chemin entre la prison et l'asile. D'abord utilisée comme prison sous la Révolution, la «Maison Blanchard» se trouvait rue de Picpus, réputée pour son bon air, dans le douzième arrondissement. Le docteur Belhomme transforma l'établissement en maison de santé.
Alfred Fierro, dans son Dictionnaire du Paris disparu indique que la maison de santé Picpus était située au 10 de la rue de Picpus, en face du lycée Arago. Utrillo y a été enfermé à plusieurs reprises.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue