EUGENE GAILLARD, attribué à

Lot 10
Aller au lot
Estimation :
7000 - 9000 EUR
EUGENE GAILLARD, attribué à
Meuble vitrine de présentation en acajou et placage de ronce ouvrant par quatre portes sur les côtés flanquées d'une porte vitrée, surmontée d'une niche ouverte et en partie basse par deux tiroirs
L'ensemble est ornée d'un décor sculpté de motifs floraux
Prises et poignées en bronze doré
Vers 1900-1905
H : 186 cm L : 133 cm P : 50 cm
Provenance :
- Acquis auprès de la famille Charles Gillot dans les années 1970
- Collection privée
En 1879, Charles Gillot demande à son ami l'illustrateur Eugène Grasset de concevoir la décoration et l'ameublement de son hôtel particulier du 79 rue Madame dans le VIe arrondissement de Paris. Ce tout ensemble est créé par le décorateur et exécuté dans les années 1880-1885 par l'ébéniste Fulfraff qui travaille alors pour Charles Gillot.
Une partie de ce tout cet aménagement est conservé au Musée des Arts Décoratifs à Paris.
Dans les années 1905, la fille de Charles Gillot, Louise-Marcelle Seure, récemment mariée avec l'archéologue Georges Seure, commande à Eugène Grasset toute une série d'ameublements pour son nouvel appartement ; lesquels doivent selon son souhait et dans la continuité du travail de décorateur d'Eugène Grasset, recréer l'ambiance du décor de l'hôtel particulier de son père.
Il est fort probable que Eugène Grasset ait par la suite également commandé des meubles à des contemporains tels que Eugène Gaillard afin de garnir les différentes pièces du décor de l'hôtel particulier et de l'appartement de sa fille.
Ce meuble que nous vous présentons, est une pièce unique, il a été acquis directement au près de la famille de Charles Gillot dans les années 1970 auprès des époux Marcel et Gabrielle Richard (celle-ci née Gillot).
De par sa caractéristique stylistique et formelle il est attribuable à Eugène Gaillard.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue