Francesco SIBILIO, attribué à

Lot 273
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Francesco SIBILIO, attribué à

Important guéridon néo-classique, circa 1820
Le plateau circulaire polychrome est centré d'une mosaïque romaine représentant un cerf poursuivi par un chien, entourée d'une frise de méandres et au sein d'un disque composé de tesselles de verre antique autour duquel rayonne 84 échantillons de marbres et pierres dures encastrés dans du marbre blanc de Carrare. Il repose sur un piétement en acajou sculpté à ceinture godronnée et au fût en corolle supporté par un base moulurée octogonale.
1er tiers du XIXe siècle.
Hauteur totale : 77 cm. Epaisseur du plateau : 3 cm. Diamètre du plateau 94,5 cm.
(Très petits manques)
Ce spectaculaire guéridon se singularise par son spectaculaire plateau, oeuvre de Francisco Sibilio, talentueux et créatif artisan italien du début du
XIXe siècle. Ce plateau se distingue par ses matériaux, dans la maîtrise desquels Sibilio excella, mais aussi par ses dimensions qui en font un des plus grands connus à ce jour.
Francesco SIBILIO Francesco Sibilio était à la fois artisan marbrier mais aussi antiquaire et marchand de marbres et de pâte de verre antique. On suppose qu'il a été formé au sein du très renommé Studio del mosaico dell Reverenda Fabbricca di San Pietro créé vers 1576 sous protection papale. L'activité de micromosaïque sera introduite dans l'atelier en 1795 après sa redécouverte quelques 25 années plus tôt.
Le succès des objets en micro-mosaïque a été immédiat. Bijoux, boites de toutes sortes et petits tableaux connurent un engouement fulgurant. Les succès représentés sont fréquemment issus de l'Antiquité et représentent des capricci, des ruines romaines, le Colisée, le temple de Vesta, le Panthéon, ...
A début du XIXe siècle, Sibilio a contribué au développement de ce goût pour la collection des échantillons de marbre et des incrustations de pierres dures ou semi-précieuses sur des objets ou du mobilier.
La première moitié du XIXe siècle correspond à l'âge d'or de l'étude et de la collection des échantillonnages de marbre. De nombreuses collections sont formées à cette époque et Sibilio est régulièrement cité comme fournisseur (par exemple dans le catalogue de vente de la collection Francesco
Belli au comte Stefano Karoly en 1842).
Une technique novatrice
Francesco Sibilio ne s'est pas intéressé qu'aux marbres mais aussi aux antiquités au sens large. Il sera le premier à combiner micro-mosaïques, marbres, pierres semi-précieuses et tesselles de verre antique comme c'est le cas pour notre spectaculaire plateau. Il collectait les morceaux de verres antiques et les repolissait afin d'exploiter la richesse de leurs couleurs.
Son talent lui permettait de donner au verre un aspect ou une profondeur qui s'apparente à celle de l'agate. Ces fragments sont datables pour la plupart du 1er siècle avant J.C au 1er siècle après J.C.
Un examen approfondi révèle que les morceaux verres sont maintenus avec du métal qui possède la particularité de refléter la lumière et donner un effet irisé au verre. Sibilio a su, mieux que tout autre, porter cette technique à son apogée.
En outre, le plateau de marbre blanc est creusé pour recevoir les différents matériaux ce qui en accentue la profondeur.
Un corpus restreint
Parmi les rares plateaux comparables au nôtre par leur technique et leur grande taille, réalisées par Sibilio, nous ne pouvons en citer que quelques uns :
- Plateau signé et daté 1824, diamètre de 82 cm.
Vente Christie's Paris 28 nov. 2017, lot 722. Coll. Part.
- Plateau signé et daté 1823, diamètre 64 cm. Vente Christie's Londres, 15 déc. 1994, lot 244 et vente Christie's Londres, 30 sept. 1999, lot 128. Illustré dans Alvar-Gonzalez-Palacios «Lavori di Sibilio», «L'armadio delle meraviglie», Milan 1991, ill. 51. Coll. Part.
- Plateau vers 1825, diamètre 85 cm. Collection Edric van Vredenburgh. Vente Sotheby's Londres 6 juin2006, lot 96. Coll. Part.
- Plateau vers 1825, diamètre 83 cm. Vente Christie's Londres 1992, lot 143. Coll. Part.
Bibliographie comparative :
- Gonzáles-Palacios A. L'Armadio delle meraviglie. Personaggi, vicende, oggetti : un invito all'arte, una lezione di stile, Milan, 1997.
- Ciranna S. «Francesco Sibilio un pietrajo dell'Ottocento. La bottega, la casa, l'attivita e l'inventario del 1859», in Antologia di belle arti. Studi romani I,
N. S. ? 67-70,2004, pp. 146-167.
- González-Palacios, A., “Marmi, Pietre e Vetri: Lavori di Sibilio”, in Casa Vogue Antiques, March 1991, nr. 12, pp. 84-89.
- González-Palacios, A. (coord.), Fasto Romano: dipinti, sculture, arredi dai Palazzi di Roma, 1991, cat. nrs. 170-171, p.209, ill. LXXX.
- Newby, Martine S., “Francesco Sibilio and the reuse of Ancient Roman Glass in the Nineteenth Century”, in Annali 16 Congresso AIHV, London2003, p.401.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue