Maquette d'armateur Le Cargo Asie en bois... - Lot 192 - Tessier & Sarrou et Associés

Lot 192
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 64 000EUR
Maquette d'armateur Le Cargo Asie en bois... - Lot 192 - Tessier & Sarrou et Associés
Maquette d'armateur
Le Cargo Asie en bois et métal construit pour la compagnie maritime des chargeurs réunis. La coque est laquée jaune et rouge pour les oeuvres mortes et laquée verte pour les oeuvres vives. Le château central avec timonerie qui la surplombe et deux cheminées frappées des cinq étoiles rouges sur fond blanc du pavillon de la compagnie, symbolisant les cinq continents et la dimension universelle des routes maritimes couvertes. Le mât d'artimon et mât de charge portent les vergues et la bôme pour une grand-voile aurique. L'accastillage en métal, des ponts et gaillards d'avant et d'arrière, est très complet. Nombreuses chaloupes en position sur leurs bossoirs. Manches à air laquées or et rouge. Double hélice à quatre pâles. Repose sur trois pieds en bois tourné.
Table de présentation. Une vitrine en fer forgé pourra être remis à l'acquéreur.
Dimensions 307 x 114 x 59 cm hors tout
Les maquettes d'armateur sont traditionnellement considérées comme le haut-de-gamme de la maquette navale de bateau. La tradition voulait qu'au lancement de chaque bateau de quelque importance, l'armateur fasse construire une maquette du bateau en 3 exemplaires par un maquettiste spécialisé... ce qui coûtait une fortune.
Le premier exemplaire restait sous vitrine dans le bureau de l'armateur. Le deuxième exemplaire était donné au capitaine auquel était confié le navire. Le troisième exemplaire était offert à la marraine qui lançait la bouteille sur la coque.
Ces maquettes d'armateur étaient de bons outils de promotion pour les partenaires institutionnels (banquiers, actionnaires, partenaires tels les opérateurs de tourisme ou de transport), mais aussi pour les clients qui fréquentaient les locaux commerciaux.
La fabrication était souvent de très grande qualité : réplique fidèle du bateau tel qu'il sortait des chantiers, un souci du détail exceptionnel et l'utilisation de très beaux matériaux. Quand le bateau subissait des transformations importantes ou changeait de propriétaire, une nouvelle maquette pouvait être réalisée.
La compagnie de navigation des chargeurs réunis est fondée en 1872 au Havre par le banquier parisien Jules Vignal
Ses navires à vapeur assurent des liaisons régulières avec le Brésil et l'Argentine
Les navires amiraux sont entre autre le Ville de Bahia, le Ville de Santos, le Ville de Janeiro
La compagnie assure également la desserte maritime de la côte africaine occidentale, notamment avec le navire Tchad qui part de Bordeaux
Passé sous le giron de la compagnie Fabre et Cie en 1927, la société tente de racheter l'Aéropostale en 1933 et confirme sa volonté d'investir dans le transport aérien en fondant l'Aéromaritime.
En 1939, sa flotte est composée de cinq bananiers, de 25 cargos et de 14 paquebots dont deux mixtes; parmi lesquels l'Asie.
Le 12 février 1914 a eu lieu, à Dunkerque, le lancement du paquebot Asie construit par les «Chantiers de France» pour la Cie des Chargeurs Réunis
L'opération a été effectuée avec un plein succès. Ce magnifique vapeur est destiné au nouveau service de trois semaines entre la France et la Côte occidentale d'Afrique, récemment inauguré par les Chargeurs Réunis.
Le luxe et le confort de ses installations ont été portés à un degré qui n'avait pas encore été atteint sur les vapeurs, tant français qu'étrangers, affectés aux lignes parallèles. Des innovations très heureuses ont été réalisées dans tous les aménagements.
Les principales caractéristiques sont les suivantes :
Longueur, 140 m. ; largeur, 17 m. ; creux, 12 mètres; 9 058 t ; 7 500 cv ; 139,10 x 17,06 m ; 2 cheminées ; 2 hélices ; 2 machines à triple expansion ; 7 chaudières cylindriques timbrées à 14 kg/cm² ; 16,4 nds ; 159 passagers 1ère classe ; 80 passagers 2ème classe ; 96 passagers 3ème classe ; 8 561 tjb ; 5 160 pel
Son déplacement est de 12.000 tonneaux, la puissance de la machine de 10.000 chevaux donnent à l'Asie une vitesse de 18 noeuds.
De 1916 à 1918 l'Asie est réquisitionné en qualité de navire hôpital.
Le 11.10.1919, le navire fait un départ de Bordeaux pour Brésil Plata puis un autre en mai 1920.
Le 30.10.1920, le cargo s'échoue au Bec d'Ambés en sortant de la Gironde, par suite d'une avarie de barre. Il est renfloué par 2 remorqueurs.
Le 14.12.1925, en appareillant de Dakar, il perd son hélice tribord dans la chaîne d'un autre navire et vient heurter le quai se faisant une déchirure à tribord arrière au dessus de la ligne de flottaison.
En avril 1927, un incendie dans le chargement de bois et de caoutchouc se déclare dans la cale numéro 1.
En 1942 il est saisi par les Italiens puis en 1943 par les allemands à Marseille pour être rendu en avril aux italiens et renommé ROSSANO.
Le 10.05.1944, l'Asie est coulé par un bombardement allié et chavire dans le port de Gênes.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue