Joan MIRO (1893-1983)

Lot 170
Aller au lot
Estimation :
100000 - 150000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 121 600EUR
Joan MIRO (1893-1983)

Escargot, femme, fleur et étoile, 1934-1936


Tapisserie tissée à la main


Sous la direction de Marie Cuttoli

Atelier Delarbre par Marcelle Delarbre


200 x 172 cm



Provenance : Collection Louis Carré, vente Ader-Picard-Tajan au Palais d'Orsay, le 27 avril 1978, n°26, reproduit. Dans la même collection européenne depuis cette acquisition.



La toile qui servit de modèle a été réalisée en 1934 à son retour de Barcelone et se trouve aujourd'hui au Musée national centre d'art Reina Sofia.


Cette tapisserie a été tissée d'après la toile originale de l'artiste Joan Miró ou du carton qu'il réalisa lui-même. L'artiste était fasciné par le remarquable travail exécuté à la main qui reprenait à l'exactitude l'exigence de Marie Cuttoli. Celle-ci imposa aux Delarbre, un respect total des nuances insolites imposées par les artistes contemporains.


Cet impératif de fidélité par rapport au modèle donné retarde l'exécution des oeuvres et chaque mètre carré réalisé va nécessiter, comme aux siècles antérieurs, entre 6 et 8 mois de travail.


Joan Miró avait accroché au mur un des trois exemplaires de ce modèle dans la salle à manger de sa maison de famille «Son Abrines» à Palma de Mallorca quand il s'y installa en 1956 jusqu'à sa mort. Les descendants de l'artiste s'en sont séparé en juin 2007 chez Christie's à Londres.


Marie Cuttoli réalisa avec Delarbre 4 grandes compositions de Miró, «Personnage avec étoile» 1933 «Personnages rythmiques» 1934 «Hirondelle amour» 1933-1934 «Escargot, femme, fleur étoile» 1934 "Marie Cuttoli, The modern Thread from Miró", The Barnes Fondation 2020,


Fig(85-86-87-88) reproduits, pages 133-134 et 135.


«Je poursuis depuis dix ans un effort persévérant pour constituer une école moderne de tapisserie. Tout en m'appuyant sur ces traditions anciennes dont sont imprégnés les artisans de notre pays qui fut le berceau de l'art de la tapisserie au Moyen Âge, j'ai désiré mettre cette immense richesse de technique traditionnelle au service de l'art le plus vivant, le plus audacieux, le plus porté vers les richesses d'avant-garde»


Marie Cuttoli «La tapisserie», Les artistes à Paris (préface de Jean de Bosschère), Éditions Arts Science Lettres, Paris 1937.


Carton pour «Escargot, Femme, Fleur, Et Étoile» 1934-1936, dessin au crayon et à l'encre, 190 x 170 cm, l'oeuvre sera tissée par Marcelle Delarbre


Collection particulière


Exposition : «Renaissances et Métamorphoses de la tapisserie à Aubusson dans la première moitié du XXème siècle» Musée départemental de la tapisserie à Aubusson, 21 juin-15 novembre 2010, par Dominique Paulvé, Éditions Norma, Paris 2010, reproduit et décrit dans le catalogue, page 100 et 101.


Marie CUTTOLI (1879-1973) est à la fois collectionneuse et gérante de l'atelier de tapis d'art Myrbor (pour Myriam Bordes, son nom de jeune fille), qu'elle a installé à Alger à l'occasion de la nomination de son mari, Paul Cuttoli, au poste de préfet d'Algérie. Au sein de Myrbor, elle confie la création de modèles à des artistes de l'époque à partir de toiles originales ou cartons réalisés par les artistes tels que Fernand Léger, Georges Braque, Pablo Picasso, Joan Mirò. Elle diffuse les pièces produites à Paris et collabore notamment avec la galerie Jeanne Bucher.


Un projet original d'édition en tapisserie d'Aubusson tissé à la main.


Marie Cuttoli a mené une aventure éditoriale qui a permis de tisser des tapisseries somptueuses, particulièrement fines, à partir de peintures cubistes de Braque, d'oeuvres de Fernand Léger, de Joan Miro, de Raoul Dufy ou encore de Pablo Picasso. Elle a également fait réaliser leur première tapisserie de basse-lisse à Georges Rouault, Le Corbusier ou encore un certain... Jean Lurçat. Cet ensemble de tissages est d'abord accroché chez elle, rue de Babylone à Paris, puis à la Galerie Jeanne Bucher, avant de partir pour un voyage en Amérique.


Une tournée américaine pour les avant-gardes françaises


À partir de 1939, grâce à la volonté du Docteur Barnes et de Grace McCann Morley, conservatrice du Museum of Art de San Francisco, elle organise un voyage outre-Atlantique pour exposer les tissages qu'elle a fait réaliser. Cette tournée dure quatre ans et se déroule dans plusieurs musées américains : San Francisco, Boston, Chicago, Baltimore, etc. La liste des oeuvres est impressionnante : natures mortes cubistes de Braque, tapisseries de Picasso, Rouault, Derain, Lurçat, Bauchant, Dufy ou encore Léger et Miro.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue