BERTHOUD (Ferdinand)

Lot 8
Aller au lot
1 500 - 2 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

BERTHOUD (Ferdinand)


Traités des horloges marines, contenant la théorie, la construction, la main d'oeuvre de ces machines et la manière de les éprouver. À Paris, chez J.B.G. Musier, 1773, in-4, 590 pages, 27 planches dépliantes, plein veau d'époque, dos à nerfs au petit fer, pièce de titre rouge, tranches rouges. (Usures)
Rare édition originale de cet ouvrage remarquable sur les chronomètres, fruit de la longue expérience de l'auteur; exemplaire bien complet des 27 belles planches dépliantes gravées sur cuivre par Choffard, d'après Goussier, représentant les mécanismes des instruments décrits ou construits par Berthoud. Le Traité constitue une suite à l'Essai sur l'horlogerie, paru dix années auparavant.
Ferdinand BERTHOUD (1727-1807), horloger originaire de Plancemont en Suisse, se rendit à Paris en 1745 à l'âge de 17 ans et y devint maître horloger en 1754. Dès 1762, il se spécialisa dans la confection des chronomètres de marine et, à partir de 1773, il devint horloger mécanicien de la Marine et, en 1786, horloger pension­naire du roi et Inspecteur général des machines pour la Marine. Berthoud lança toute une gamme d'idées nouvelles et fut l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages. On lui attribue l'invention de la détente à ressort, dont il équipa son dernier chronomètre de marine. Bien qu'il parvint à construire des horloges marines d'une très grande précision, ses pendules s'avérèrent fragiles et non adaptées au service en mer. Il fut l'un des principaux rivaux de l'horloger Le Roy.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue