MOMENT DE TENDRESSE


Publié par la Gazette Drouot

Palette lumineuse, cadrage original, spontanéité des attitudes... les atouts ne manquent pas à ce portrait de la comtesse de Westmorland en famille par sir Thomas Lawrence. 

Troisième fille du quatrième comte de Mornington et de Katharine Elizabeth Forbes, Priscilla Anne Wellesley-Pole (1793-1879), épouse en 1811 John Fane, lord Burghersh, dixième comte de Westmorland. De cette union naîtront une fille et cinq fils, dont George Fane (1819-1848) ici représenté dans les bras de sa mère. Les joues roses des modèles font écho au cordon du bonnet de la jeune femme, d’où s’échappent des boucles au naturel, le rouge de certaines fleurs dont il est orné étant coordonné au tissu duquel se détachent les modèles. Mère et enfant partagent des yeux d’un bleu profond, des traits délicats, une carnation pâle. Linguiste accomplie et portraitiste renommée, la comtesse de Westmorland envoie plusieurs portraits à la Royal Society of British Artists entre 1833 et 1841. L’auteur de notre toile, sir Thomas Lawrence, est le successeur immédiat de Reynolds et de Gainsborough, le portraitiste le plus important de la Régence anglaise (1811-1820) et du règne de George IV (1820-1830), digne héritier d’une tradition inaugurée au XVIIe siècle par Van Dyck.
Son répertoire d’expressions et de poses compose l’image idéale de la haute société anglaise, distinguée, sophistiquée et séduisante. On raconte qu’à l’âge de 10 ans, Lawrence gagnait déjà sa vie en faisant des portraits...
La suite de sa carrière se déroulera de même, entre commandes et honneurs.

Thomas Lawrence (1769-1830)
Portrait de Priscilla Anne Fane, comtesse de Westmorland, avec son fils
Huile sur toile, 48x43cm.
Estimation : 10 000/15 000 €

VENDREDI 21 JUIN, SALLE 6 – HÔTEL DROUOT.
TESSIER & SARROU ET ASSOCIÉS OVV. M. MILLET.