Lalanne met sa carapace


Publié par la Gazette Drouot

Très présents dans les ventes d’arts décoratifs du XXe siècle, les animaux de François-Xavier Lalanne séduisent tant par leur originalité que par l’humour et la poésie qu’il leur insuffle.

Symbole de lenteur en Europe, de fertilité en Afrique, de chance et de longévité au Japon – où elle est considérée comme un animal de bon augure censé apporter dix mille ans de bonheur –, la tortue a plus d’un tour dans sa carapace. Elle pourrait même se hisser sur la plus haute marche du podium de cette dispersion : pas moins de 200 000 / 300 000 € sont demandés de notre bestiole en cuivre patiné, épreuve d’artiste numérotée 2/4, dont la carapace forme topiaire. Exécuté en 1998 d’après un modèle créé six ans plus tôt, notre exemplaire fut offert par l’artiste à l’un de ses amis, chez qui il est demeuré. Sculpture ou objet utilitaire, chez François-Xavier Lalanne, les choses vont souvent de pair. Alliant l’utile à l’agréable, cette Tortue topiaire peut se placer en intérieur comme à l’extérieur. Pour l’artiste, l’idée est de donner à ses sculptures, directement inspirées de la faune et donc de la nature, une dimension familière, un éventuel usage ou une fonction, notre reptile réussissant à mêler les mondes végétal et animal... Né en 1927 à Agen, François-Xavier a fréquenté l’académie Julian à Paris après la guerre. Mais en 1952, au moment où il rencontre Claude, sa future femme, élève à l’École des arts décoratifs, il délaisse la peinture. Leur première exposition personnelle commune a lieu à la galerie J de Jeannine Restany, en 1964. Son titre, « Zoophites », donne le ton. Lui présente le Rhinocrétaire – rhinocéros bureau en laiton –, elle dévoile les Choupattes – mi-choux, mi-animaux. Leurs œuvres se regardent, se touchent, s’ouvrent, permettent de s’asseoir ou de s’allonger, de manger. Moutons, singes, rhinocéros, chats, chameaux, ânes, sangliers ou tourterelles deviennent siège ou banquette, baignoire, cheminée, bureau, coffre-fort... Inclassables, les créations des Lalanne sont prisées du Tout-Paris des Rothschild aux Noailles en passant par Yves Saint Laurent. En 2021, elles étaient exposées à Versailles, où elles animaient bosquets, Trianon et pavillon de la Reine. Parmi elles, une Tortue topiaire partie à point...

MARDI 30 AVRIL, SALLE 6 – HÔTEL DROUOT.
TESSIER & SARROU ET ASSOCIÉS OVV. PBG EXPERTISE.