Amateurs de BD

Publié par Drouot
La maison Tessier Sarrou mettra à l’honneur le 9ème art à Drouot le 28 mars. Riche de 600 lots aux estimations variant entre 100 et 12 000 €, cette vente réunira Hergé, Peyo, Uderzo...avec des albums originaux, dédicaces et dessins !
Riche de 600 lots aux estimations variant entre 100 et 12 000 €, de rares éditions originales d’albums et des planches de la seconde moitié du XXe siècle illustrés par les plus grands dessinateurs belges, français et italiens.

Parmi les éditions originales, figure l’album Johan et Pirlouit - le serment des Vikings paru en 1957, illustrée par PEYO (1928-1992). Ce dernier imagine les pérégrinations de « Johan » en 1947, avant de lui donner un complice amusant et grognon du nom de Pirlouit. Il poursuit la série dans le Journal de Spirou qu’il intègre en 1952. L’auteur doit sa renommée aux « Schtroumpfs », ces petits lutins bleus dont il raconte l’histoire sous forme de série à partir de 1959.
De même, une édition originale du hors-série Gaffes en grand, 1986, de la série Gaston Lagaffesignée par l’artiste André FRANQUIN (1924-1997) sera présentée. Des suppléments de l’album s’ajoutent à ce lot : une sérigraphie, l’affiche de lancement  et un sac de noix à l’effigie du personnage. Le célèbre dessinateur belge reprend les aventures de Spirou en 1947 dans le journal éponyme et lui donne les traits qu’on lui connaît aujourd’hui. Parallèlement à sa série Spirou et Fantasio publiée dans le périodique, il crée en 1957 son célèbre antihéros Gaston Lagaffe, un garçon de bureau fictif du Journal Spirou.

De 1940 à 1960, le Journal Spirou et son concurrent le Journal de Tintin seront les deux titres les plus appréciés de la bande dessinée francophone. Spirou est axé sur l’humour et un graphisme dynamique influencé par le dessin animé incarnant le style de « l’école de Marcinelle ». Ses principaux représentants en sont FRANQUIN et PEYO. Une édition originale de Mystère à Porquerolles, 1964, deuxième tome de la série Ric Hochet de TIBET (1931-2010), de son vrai nom Gilbert Gascard, à la couverture non pelliculée sera également proposée.

De rares dédicaces illustrées par HERGÉ (1907-1983), père du célèbre duo Tintin et Milou, viennent enrichir la vacation. L’une d’elles donne vie pour la première fois sur papier libre au personnage Bianca Castafiore. Le dessin est réalisé en 1970 pour une chanteuse d’un spectacle musical. Une carte de vœux Tintin de 1960, dédicacée par l’illustrateur, sera également proposée. 
Le graphisme du Journal Tintin est plus statique. Avant toute création, ses auteurs effectuent un important travail de recherche et de documentation pour assurer la vraisemblance de leurs œuvres. Les dialogues sont eux, rédigés d’un ton littéraire. Ces caractéristiques sont propres à « l’école de Bruxelles » qui dérive principalement du style d’HERGÉ.

D’autres objets, dérivés de l’univers du comic-book, seront présentés dans cette vente, comme un jeu  « Spirou poursuite » de 1945 illustré par JIJÉ (1914-1980), dessinateur pilier du Journal Spirou. De même, un jeu de loto illustré par Edgar Pierre JACOBS (1904-1987), créateur de « Blake et Mortimer » et collaborateur d’HERGÉ, dont les dessins représentent divers personnages des Fables de La Fontaine.

De nombreuses planches – entière page d’un album composée de « vignettes » – enrichiront cette vacation. On pourra ainsi trouver une planche de Gaffe à Lagaffe par FRANQUIN, de 1986, à l’encre de Chine et mine de plomb, ou une encore d’Oumpah-pah le peau rouge d’Albert UBERZO (né en 1927) datée de 1961.