Le collectionneur

Publié par la Gazette Drouot

LE COLLECTIONNEUR

À l'heure où l'on parle beaucoup de développement durable et de réchauffement climatique, cette vente rappelle que le sujet n'est pas nouveau.
Le collectionneur dont la bibliothèque est dispersée, Michel Batisse (1923-2004), fut un scientifique d'avant-garde dont la longue carrière se déroula notamment à l'Unesco, et à qui l'on doit l'organisation en 1968 de la première conférence sur l'environnement, au sein de cet organisme international. L'homme avait un jardin secret : les livres sur les thèmes et les découvertes, sous toutes leurs formes. 200 ouvrages consacrés aux voyages, aux explorations, aux sciences et à l'histoire naturelle du XVIIe au XIXe siècle, sont proposés, que l'on pourra s'offrir à partir d'une centaine d'euros. Les vedettes sont l'ensemble de douze volumes, en édition originale, de l'étude (illustrée) de Kiener sur les coquillages (Paris, 1834-1850, 6 000/8 000 €) et un exemplaire de la troisième édition des Roses peintes de Redouté (3 volumes in-8°, Paris, 1835, 10 000/12 000 €). Des livres de littérature leur succèdent (Bernardin de Saint-Pierre, La Fontaine, Montesquieu, Rousseau, etc.), mais aussi une collection de coquillages rapportés par notre scientifique de ces divers voyages, une collection de timbres (France, Monaco, pays divers) et des éditions anciennes de Jules Verne (50 à 500 €).