• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

CHINE - Fin Epoque MING (1368 - 1644)

Lot 159
40 000 - 50 000 €

CHINE - Fin Epoque MING (1368 - 1644)

Potiche en porcelaine dite fahua, à décor émaillé en pourpre, turquoise, crème et manganèse de pivoines et paons parmi les rochers. L'épaule ornée de fleurs alternées dans des ruyi et de guirlandes de perles, le col à décor de nuages et frise de petits pétales, le pied orné d'une frise de grands pétales enserrant des fleurs de lotus alternées. Le couvercle à décor de branchages fleuris et la prise en forme de bouton de lotus. (Fêlure au couvercle à l'intérieur, quelques usures)
H. 42 cm.
Reférences: J. Harrison-Hall, Ming ceramics in the British Museum, London,, the British museum press, 2001, p.418.
La production de céramique dite fahua se développe au début du XVe siècle, et se poursuit pendant les XVIe et XVIIe siècles. Le terme fahua, qui signifie «motifs à contours» est d'origine incertaine, et a pu être choisi par des amateurs au début du XXe siècle. En effet, le mot fahua désigne un type de céramiques, plutôt qu'un four, qui ont été produites aussi bien dans le nord que dans le sud de la Chine. Les fahua se caractérisent par des motifs à contours levés, dessinés au moyen de fines cloisons d'argile. Ces motifs sont ensuite emplis de glaçures plombifères fluides, qui après cuisson à basse température donnent naissance à des couleurs éclatantes: pourpre, turquoise, jaune d'ambre, blanc crème et vert. La séparation des couleurs des fahua peut être comparée à la technique des émaux cloisonnés, les couleurs fahua étant d'ailleurs chimiquement très proches de celles utilisées pour les cloisonnés. De même, les motifs utilisés sur les fahua se retrouvent sur d'autres types de porce­laines de la même époque, comme les bleu-blancs.
Cette jarre à vin est un très bel exemple des productions fahua de grande taille de l'époque Ming. Son corps globulaire à glaçure pourpre, turquoise et crème est doté d'un col court formant renflement au sommet, et le pied s'évase légèrement vers le talon. Cette forme harmonieuse est ornée d'un décor typique de la fin du XVe et du début XVIe siècle, de motifs organisés en registres distincts. L'épaule est ornée d'une frise de ruyi dans lesquels s'inscrivent des fleurs stylisées, alternant avec des pendeloques ornées de perles crème, tandis qu'autour du col on retrouve des nuages et de petits pétales. Le pied s'orne de grandes feuilles, alternant des motifs de lotus inversés. La panse enfin est à décor de rochers percés, pivoines et paons, reprenant le thème classique des fleurs et oiseaux cher à la peinture chinoise, le paon étant symbole de beauté et dignité, la pivoine évoquant la richesse et le printemps.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue